La saison des concerts à la poterie se poursuit :

 

Les dates : 10/03 Duo Absinthes, 31/03 Dans les jardins d'Espagne, 14/04 Claire Trouilloud soprano, 05/05 Trio Inima, 26/05 Cordes Transatlantiques.

Tous les concerts débutent à 17h, vous trouvez le détail ci-dessous
Il est vraiment prudent de réserver  : 03 88 85 23 33 ou par sms 06 08 27 50 44, ou par Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dimanche 10 mars à 17h
Duo Absinthes
Clarissa Worsdale soprano Motoko Harunari piano

CABARET SONGS
Paris 1919 - Berlin 1933

Cocktail de voix et piano, le Duo Absinthes. vous invite à un voyage au début du 20ème siècle, entre Paris et Berlin, dans l’atmosphère équivoque des cabarets.

cabaret songs
© Marie Secher

Au lendemain de la Grande Guerre, l’Europe renaît de ses cendres ; un vent de liberté et d’anticonformisme souffle sur la jeunesse. Paris et Berlin connaissent une effervescence créatrice renouvelée. Artistes, androgynes, gigolos, garçonnes, toute une faune nocturne se côtoie avec ivresse dans ce monde interlope. À Paris, des compositeurs comme Milhaud sont influencés par le jazz ; à Berlin ce sont Hollaender ou Spoliansky qui mettent en musique la légèreté et l’émancipation, tandis que Weill, toujours engagé, révèle la noirceur que cache cet hédonisme.

Car l’Europe danse sur un volcan, et bientôt les bruits de bottes feront taire le son du fox-trot.

Avec élégance et esprit, Clarissa Worsdale (soprano) et Motoko Harunari (piano) déploient une palette chatoyante alliant charme et causticité. Le Duo Absinthes. dresse le portrait d’une féminité multiple, moderne, affirmée et excentrique.

“Des éloges à la féminité et à la luxure” (DNA)

“Une tournée enivrante... qui a emporté le public dans le monde libertin des cabarets berlinois et des amours désespérées qui trouvent du réconfort dans l’alcool” (DNA)

“Chic et choc” (DNA)
“Les deux artistes ont distillé sur le plateau un élixir musical exquis” (DNA)

 

 

Dimanche 31 mars à 17h
Dans les Jardins d'Espagne
Maïté Louis violon, Nicolas Martin Vizcaino piano
 



Maïté LOUIS vient de remporter :
- le 1er prix du Concours International Grand Prize Virtuoso Competition
- le 1er prix des Golden Classical Music Awards pour son enregistrement de la 2ème sonate d'Ysaye.
Personnalité atypique du monde de la musique classique, Maïté LOUIS marque les esprits par son jeu  bouleversant et son extraordinaire présence scénique.
 Lauréate de nombreux concours nationaux et internationaux (1er prix, au Golden Classical Music Awards à New York, 1er prix du Concours International Grand Prize Virtuoso Competition à Rome, 2ème prix du Concours International Glazounov, Prix d'Honneur de France Musique...), maintes fois encensée par ses pairs, elle partage son temps entre sa carrière de soliste sur les grandes scènes classiques et la musique traditionnelle irlandaise, une autre de ses facettes artistiques.
Son extrême virtuosité mêlée à une expressivité et à une sensibilité musicale hors du commun servent merveilleusement toute l’étendue du grand répertoire classique. Son dernier CD « Inspirations » (Continuo Classics, 2018) illustre ses magnifiques qualités stylistiques.
 
Ses maîtres, d’Ivry GITLIS à Nejmi SUCCARI et Jean-Pierre WALLEZ, voient en elle une immense artiste dès son plus jeune âge, et bien qu’une voie toute tracée s’ouvre à elle, Maïté choisit à sa sortie du Conservatoire Supérieur à 18 ans de quitter les sentiers battus et d’enrichir sa personnalité musicale par d’autres voies.
 Elle étudie alors la musique traditionnelle irlandaise et le violon baroque (elle sera pendant plusieurs années co-soliste au Musiciens du Louvre), s’intéresse également à la musique tzigane, au tango et au jazz, en parallèle d’un travail classique intensif.
Cette particularité de parcours, ce refus d’entrer dans le moule préfabriqué des solistes, cet attachement à trouver la musique au coeur de chaque chose, font d’elle l’artiste unique et riche qu’elle est aujourd’hui.
 Quelques uns de ces concerts : Festival Berlioz, Festival d'Auvers sur Oise, Grand Odéon à Paris , festival des Musiques Rares, salle Cortot à Paris, Festival Multirythmes, Bonlieu Scène Nationale d’Annecy, Festival d’Evian, Festival Interceltique de Lorient, Festival Jeunes Talents, Palais des Congrès de Megève, Académie de Villecroze, Archipel Scène Nationale de Guadeloupe,  …
Quelques uns de ses partenaires : les chefs Marc MINKOWSKI, Jean-Christophe KECK, Donatus KATKUS, Nicolas BROCHOT, les musiciens Ivry GITLIS, Patrice FONTANAROSA, Marie-Annick NICOLAS, Jacques CHARPENTIER, Olivia RUIZ, Maurice BAQUET, Gilles SERVAT, Didier LOCKWOOD, les compositeurs Graciane FINZI, Philippe HERSANT, Arvo PÄRT, le danseur Jean-Claude GALLOTTA…
 Quelques orchestres qui l’ont invitée : Orchestre des Concerts Colonne, San Christofer Chamber Orchestra de Vilnius, Orchestre de chambre des Hautes Alpes, Ensemble Musicoeur, Ensemble Vauban, Orchestre Symphonia Musica, Ensemble Cuivres en Dombres…
Maïté joue actuellement un violon moderne du maître luthier Pierre CAUDAL, et un violon de 1777 de Jacobus HORIL.
Au programme : La gitane de Kreisler
Danse Espagnole de Granados
Romance Andalouse de Sarasate
Suite populaire espagnole de De Falla
Introduction et tarentelle de Sarasate
Airs Bohémiens de Sarasate
Danse de la vie brève de De Falla

 

Dimanche 14 avril à 17h

Claire Trouilloud soprano


Lauréate 2018 de la Fondation Royaumont
Passionnée par le chant et le spectacle vivant, Claire se forme au Conservatoire de Strasbourg dans différentes esthétiques: jazz et musiques improvisées, baroque, contemporain. Elle étudie avec Claudia Solal, Michèle Ledroit et Françoise Kubler, tout en complétant sa formation en chant classique avec Mélanie Moussay, Mélanie Jackson, en danse avec Christine Vom Scheidt et Jean-François Duroure, et plus récemment en théâtre auprès de Camilla Saraceni.
Au gré des projets, Claire se produit à Chicago, New York, Singapour, Melbourne, Sydney, Rio de Janeiro, Londres, Genève, Vienne, Cracovie… Elle chante depuis 2014 au sein de l’ensemble vocal Voix De Stras’, dirigé par Catherine Bolzinger, avec laquelle elle enregistre l’album « Notes de Voyages » sorti en 2016. Elle co-fonde l’Ensemble de l’Ill consacré à la musique de chambre du répertoire classique. Avec le saxophoniste australien Joseph Lallo, elle crée le Duo Dela, principalement consacré à la création contemporaine. Remarquée pour ses interprétations dans le répertoire contemporain, elle est invitée à se produire avec l’ensemble l’Imaginaire, l’ensemble Vertebrae, Sound and Sense; par les compositeurs Iradj Sahbai, Javier Munoz Bravo, Jean-Claude Spitzer, Ivan Solano, qui lui dédient des pièces.

Photo J.P. Marbach

Dans sa démarche, Claire explore la voix, le son, la poésie; les différentes esthétiques qui lui permettent d’enrichir sa recherche, et d’en faire partager les fruits. Ainsi, elle est également cofondatrice de Iguan, Borderline Dreams, Psychocat, Blue Clay, et a récemment intégré z’UT, quintet a capella mis en scène qui voyage dans son répertoire par toutes les esthétiques et les époques. Claire a enseigné plusieurs années en école de musique. Elle est également titulaire d’une licence de Philosophie et d’un Master de Sciences Politiques.
En 2011, elle reçoit le prix Soroptimist décerné aux jeunes femmes musiciennes qui la récompense pour sa créativité et la transversalité de son parcours.

 

 

Dimanche 05 mai à 17h

Trio Inima, musique hongroise et roumaine


Pierre Bertaut : naï (flûte de Pan) Christian Lorin : piano, fluier, caval (flûtes roumaines) Anita Pirman : accordéon et mélodion"
"Concert de musiques traditionnelles roumaines et hongroises avec la flûte de pan comme instrument soliste, des flûtes roumaines (fluier, caval) accompagnés par le piano, l'accordéon ou le mélodion. Ce voyage musical propose des mélodies intimes ou exubérantes qu'interprètent trois musiciens passionnés. Avec pour guide "Inima" - qui signifie "le cœur et les sentiments" en roumain - elles illustrent la richesse musicale et culturelle des régions traversées. Les instruments traditionnels ainsi que des liens et explications culturelles et historiques sont présentés au cours du concert Le répertoire étant très peu édité en partitions, les mélodies ont été déchiffrées d'après des documents sonores retranscrits et harmonisés pour le trio par Pierre Bertaut.

 

Dimanche 26 mai à 17h

Cordes transatlantiques
Lisa Erbès violoncelle, Monique Haug guitare


Lisa Erbès au violoncelle et Monique Haug à la guitare pour un programme en forme de croisière imaginaire, allègre et nostalgique va et vient entre l'Espagne et l'Argentine...
 
Un répertoire d'inspiration populaire revisité pour les cordes pincées et frottées, une invitation à voyager de la pampa argentine à l'évocation de Cordoue ou de la Catalogne, de l'âme espagnole de Granados, Albeniz et de Falla aux tangos de Piazzolla et aux mélodies de Guastavino, le Schubert de la Pampa.
 
Mélodies et rythmes se répondent en toute liberté, au gré des vents et des marées, avec la fraicheur et la vivacité de l'esprit populaire, la passion et la chaleur de ces pays.