Aider le projet

Au 31/3/2021

La cantine accueille régulièrement 28 enfants orphelins amenant ainsi la suffisance alimentaire et l’accès à l’eau, mais aussi les soins et l’accès à l’éducation de quelques enfants démunis qui ont besoin de cette aide extérieure.
Kanoubaga les accompagne et les aide à grandir.
Chaque enfant retrouve grâce à l’association et vos aides financières, 1 repas complet par jour + une collation pour le soir. Ils poursuivent leur scolarité et aucun enfant n’a abandonné l’école ou la cantine car pour eux ce serait retourner à la misère.
L’enseignant continue à dispenser les cours de soutien le soir après la classe et le samedi.

Pour accompagner ce programme « Kanoubaga » les enfants bénéficient d’une équipe stable, des adultes protecteurs faisant office d’éducateurs. 

Au nombre de 5, 3 hommes et 2 femmes, ils se chargent de l’accueil, de l’organisation, la confection et la distribution des repas et gardent les petits qui ne vont pas encore à l’école.

5 enfants du quartier (non orphelins) viennent jouer sous le hangar avec les autres enfants accueillis et c’est une bonne chose pour l’intégration dans la cité.

9 enfants ont bénéficié d’achat de chaussures et d’habits (toujours des fripes mais ils ont eu des baskets c’était la fête ce jour-là), certain ont reçu des nattes pour dormir.

En avril il y aura des vacances scolaires, comme en France. J’ai demandé à ce que des activités soient organisées pour poursuivre l’action éducative de ces enfants orphelins afin qu’ils ne soient pas tentés à retourner trainer dans les rues pour y mendier ou travailler sur des chantiers. L’équipe travaille à ce programme et me soumettra les dépenses à engager, s’il y en a.

Sachez que tous les jours je reçois par WhatsApp des nouvelles, des petits messages audio, des photos des enfants accueillis qui mangent à la cantine et bien sûr les photos du cahier journalier faisant apparaitre la tenue des comptes et la copie des factures.

En fin de mois je reçois un petit topo sur les résultats scolaires, le classement des enfants scolarisés et leur moyenne. Celles-ci ont plus ou moins baissées pour chacun sauf pour un garçon, mais rappelons-nous que le 2ème trimestre est souvent le plus difficile.

L’amélioration de l’état de santé des enfants se poursuit. Ce mois-ci une seule petite fille, notre benjamine d’à peine 3 ans a été très malade du paludisme, elle en a été très affaiblie et a perdu beaucoup de poids. Amenée et soignée à l’hôpital elle est remise et reprends vite des forces. Les médicaments pour elle ont coûté 5€. Le paludisme tue beaucoup et les victimes sont majoritairement des enfants de moins de 5 ans….

En soignant nous évitons que l’enfant souffre de nombreux jours de fièvres importantes et délétères, peut-être même que nous lui sauvons la vie. Le paludisme est un fléau qui tue chaque année plus de 450 000 personnes, dont 93% en Afrique. La maladie continue à faire des ravages dans le monde mais frappe particulièrement les enfants.

Nous avons eu l’information téléphonique de l’obtention de la subvention de la SDEA, mais rien d’écrit et pas de virement pour l’instant. Nous espérions cette somme rapidement car il y a l’échéance de l’assurance responsabilité civile de l’association à payer en ce début avril 2021 soit 300€ pour une année.

Patricia

Les dons réguliers (mensuels) s’élèvent maintenant à 501€ (= 35 donateurs)

auxquels s’ajoutent quelques donateurs annuels ou occasionnels ce qui nous permet de dire que les besoins de fonctionnement de la cantine, qui s’élèvent en moyenne à 535€ mensuels sont couverts pour l’accueil de 28 enfants.

Nous ne pourrons augmenter que progressivement l’accueil de la cantine jusqu’à un maximum de quarante enfants lorsque les engagements en dons correspondront effectivement aux dépenses que cela impliquera, c’est-à-dire environ 20€ de plus par mois et par enfant.

Les enfants des rues qui souhaiteraient profiter de cette cantine sont nombreux mais les candidats doivent semontrer prêts à s’engager dans une scolarité ou l’apprentissage d’un métier. 

Il y a beaucoup d’enfants qui mendient mais tous n’ont pas le profil pour notre action, ils ne sont pas tous orphelins et pas tous prêts à s’engager pour travailler et s’insérer. L’équipe n’est pas formée pour prendre en charge des enfants présentant des risques psycho socio lourds et le programme fonctionne bien grâce à ce ciblage.

Du 01/03/2021 au 31/03/2021

Montant en Francs  CFA

   Montant en    Euros

Achat denrées pour la cantine + l’eau + le gaz + l’enlèvement des poubelles

316600

483

Achat d’équipement

De médicaments

32 000

2 750

49

4

Carburant mobylette (permet de faire les courses et transport à l’hôpital ou à la pharmacie)

9 000

14

Dépense exceptionnelle : au 1er avril

Police d’assurance R.C. annuelle

150 000

228

Total pour le mois de mars  2021

510 350

778

Pour rappel : Vos dons sont intégralement destinés à la cantine pour l’achat des denrées alimentaires, payer la consommation d’eau, de gaz et le ramassage des ordures (1x/quinzaine).

Grâce à Textures ces enfants sont habillés et vont à l’école.

 

Gérard Marino président de Textures, J-Claude Omeyer secrétaire et Patricia Marino
A très bientôt.

Textures association 17, rue des Tulipes 67600 MUTTERSHOLTZ  tel 03 88 85 23 33

 

Les photos présentes sur ce documents sont prises par Pauline Babo, secrétaire et Soumaila Dia (dit Soumo) président de Kanoubaga. Elles font partie des documents qui sont envoyés quotidiennement à Textures, ce qui nous permet un suivi très précis de l’activité et nous donne la possibilité d’agir immédiatement dès qu’un problème se pose.

Cliquez ici pour accéder à l'historique du projet .

Sous-catégories